LSM Newswire

Tuesday, March 10, 2009

Annonce du nouveau Fonds des médias du Canada par le ministre Moore

Alliance des producteurs francophones du Canada

Annonce du nouveau Fonds des médias du Canada par le ministre Moore - La production indépendante en milieu minoritaire y aura-t-elle sa place?

Ottawa, le 10 mars 2009 - Le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, l'honorable James Moore, a hier annoncé la création du Fonds des médias du Canada, qui résulte d'une fusion du Fonds canadien de télévision et du Fonds des nouveaux médias du Canada. Il sera en vigueur dès avril 2010 et totalisera plus de 310 millions de dollars annuellement, en combinant l'investissement du secteur privé et du gouvernement fédéral.

L'Alliance des producteurs francophones du Canada (APFC) se dit satisfaite, d'une part, de voir que ce fonds demeure entier, et non scindé comme le recommandait le CRTC en juin 2008. « En fait, le mandat élargi de ce fonds encouragera la création d'un contenu canadien qui intègre plusieurs plateformes, ce qui s'harmonise avec le développement de l'industrie, à l'heure actuelle », affirme Mark Chatel, président de l'APFC. Un autre élément de cette annonce qui rassure l'APFC est l'affirmation du ministre Moore, lors de son discours, qu'il veillera à nommer des membres du conseil d'administration qui connaîtront les réalités auxquelles font face les producteurs francophones en milieu minoritaire. « Nous espérons que ce nouveau mode de gouvernance prévoira toutefois des mécanismes de concertation directement avec notre organisme, car pour être efficace et répondre à ses objectifs, le Fonds des médias du Canada devra développer des principes directeurs tenant compte de notre réalité et favorisant l'essor de notre industrie, qui a beaucoup progressé au cours des dernières années. », ajoute Mark Chatel. « L'enveloppe pour les Projets de langue française à l'extérieur du Québec (PLFEQ) a fait ses preuves, et nous nous attendons à ce que le nouveau fonds conserve cette initiative spéciale. »

Toutefois, en bémol, l'APFC note que parmi les genres d'émissions où le fonds investira, on semble vouloir ajouter des dispositions plus contraignantes pour le financement de documentaires et d'émissions de variétés ou d'arts de la scène, deux genres dans lesquels les producteurs hors-Québec sont spécialisés. « Le nouveau conseil d'administration devra réaliser que pour les producteurs hors-Québec, ces genres sont incontournables. Nos histoires et l'épanouissement de nos communautés passent beaucoup par ces émissions, qui permettent de raconter et de présenter une réalité qui nous est unique. Encore beaucoup de balises sont encore à préciser et l'impact de cette nouvelle formule ne peut encore être apprécié dans son ensemble, pour le moment.

L'APFC veillera donc de près à ce que le Fonds des médias du Canada appuie comme il se doit la production indépendante francophone en milieu minoritaire. », conclut Mark Chatel.

L'Alliance des producteurs francophones du Canada se consacre au développement de l'industrie francophone du film, de la télévision et du multimédia à l'échelle canadienne. Elle représente 13 entreprises francophones de production télévisuelle, cinématographique et multimédia établies à Vancouver, White Rock (CB), Edmonton, Winnipeg, Sudbury, Ottawa et Moncton. Tout en contribuant à retenir les artisans, les artistes et les créateurs dans leurs milieux respectifs, nos producteurs ont pour mission de donner une voix à leurs communautés, de leur fournir un miroir dans lequel elles se reconnaissent et qui les représente dans le paysage télévisuel d'aujourd'hui.

Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home