LSM Newswire

Friday, March 27, 2009

Les Idées heureuses - Concert annuel de la Passion - Vendredi saint


Concert annuel de la Passion : le Vendredi saint 10 avril 2009 à 17 h à l'Église du Gesù

avec la soprano Suzie LeBlanc

Montréal, le 19 mars 2009 — À l'occasion de la semaine sainte qui commémore la Passion du Christ, Les Idées heureuses présente un concert le Vendredi saint 10 avril à 17 h à l'Église du Gesù. Suzie LeBlanc, la célèbre soprano canadienne, est l'une des interprètes vedettes de ce programme de musique religieuse baroque. Matthew Jennejonh, hautbois d'amour, se joint comme soliste aux musiciens de l'ensemble des Idées heureuses dans plusieurs pièces de ce programme. Depuis 2005, Les Idées heureuses souhaite établir une tradition au centre-ville de Montréal en présentant dans sa série régulière les Vendredis saints après-midis, un concert dont les pièces se réfèrent au Carême et à la Passion.

Suzie LeBlanc

Partageant son temps entre le concert, la scène lyrique, l'enregistrement, l'enseignement et la recherche, Suzie LeBlanc a exploré et enregistré nombre de répertoires inédits, notamment une collection d'airs romains du 17e siècle, Amor Roma (ATMA Classique) et Lagrime Amare (Teldec). Sa discographie récente comprend des lieders de Mozart avec Yannick Nezet-Seguin (ATMA), Die Zauberflöte (Pamina) avec La Petite Bande (BAYER) et Membra Jesu Nostri de Buxtehude (ATMA) avec Les Voix Baroques sous la direction d'Alexander Weimann, gagnant du Prix Opus pour la musique ancienne, ainsi que Chants de terre et de ciel (Olivier Messiaen), disponible en octobre 2008 sur ATMA Classique. Elle assure la direction artistique de l'ensemble Le Nouvel Opéra en résidence au Conservatoire de musique de Montréal et enseigne le chant baroque à la Faculté de Musique de l'Université de Montréal. Le récent film de Rodrigue Jean, Lost Song, dans lequel Suzie LeBlanc joue le rôle titre féminin a remporté le Prix du meilleur long métrage canadien du Festival international du film de Toronto (FIFT) et le Prix de la meilleure œuvre acadienne moyen ou long métrage au Festival international de cinéma francophone en Acadie.

PROGRAMME

Cette année, le programme fait place à trois compositeurs baroques allemands majeurs et contemporains : J.S. BACH (1685 – 1750), C. GRAUPNER (1683 – 1760) et G.P. TELEMANN (1681 – 1767). Il met l'emphase sur le hautbois d'amour (un hautbois en la, c'est-à-dire à la tierce mineure inférieure par rapport au hautbois) dont la sonorité sombre et chaleureuse, douce et envoûtante, convient particulièrement au temps liturgique de la Passion. Son qualificatif "d'amour" provient de sa tendresse un peu mélancolique qui se marie si bien avec la musique à caractère pastoral. Son épanouissement se fait surtout en Allemagne dans la première moitié du XVIIIe siècle et sa première utilisation référencée avec son nom est dans une cantate Graupner composée en 1717 (un an avant la cantate au programme).

C. Graupner

De C. Graupner, Les Idées heureuses interprétera une cantate composée en 1718 pour le quatrième dimanche du Carême, pour soprano solo, cordes et hautbois d'amour obligé. Le poème de Conrad Lichtenberg est basé sur le psaume 102. Il s'agit de la 26e cantate de Graupner du répertoire de l'ensemble depuis 2002. On entendra aussi des extraits de la cantate pour le Vendredi saint composée la même année pour la même formation. Compositeur prolixe de musique d'église (mille quatre cent vingt-trois cantates), Graupner joue sur une grande intériorité, où l'écriture mêle austérité et accents intimes.

G.P. Telemann

G. P. Telemann a écrit au fil de sa vie 46 Passions sur les textes des évangélistes Marc, Matthieu et Luc. Un air avec flûte à bec obligé et soprano de sa Passion selon saint-Luc de 1737 est au programme.

J.S. Bach

La suite en do mineur pour clavecin de J.S. BACH peut sembler hors-propos, mais ses différents mouvements (prélude – fugue – sarabande – gigue et double), intercalés entre les pièces vocales se révèleront être de véritables moments de méditation. Selon la brillante thèse du musicologue québécois Guy Marchand[1], la fugue de cette suite serait en fait un microcosme de la Passion selon saint-Matthieu et le cœur emblématique de la pensée musico-religieuse de Bach. Le « complexe thématique » de cette fugue illustre l'interprétation luthérienne de la Passion. Le thème de la sarabande s'avère par ailleurs une paraphrase du dernier chœur de la Passion selon Saint-Matthieu.

Église du Gesù

L'église du Gesù (Jésus en italien), où Les Idées heureuses se produit pour la première fois, est la seule église entièrement de style baroque à Montréal. Elle a été construite en 1865. Ce cadre magnifique, dans le centre-ville de Montréal, convient parfaitement au moment de recueillement musical proposé en ce jour de commémoration de la mort du Christ.

Les Idées heureuses

Fondé en 1987, Les Idées heureuses a produit plus de 100 concerts dans dans sa série régulière au centre-ville de Montréal. Une centaine d'autres concerts ont été diffusés dans les maisons de la culture de l'île de Montréal, aux États-Unis, ainsi que, depuis 2004, dans les plus importants festivals de musique baroques européens (Bruges, Bruxelles, Ambronay, Pontoise, Picardie, Modena, etc.). Placé sous la direction artistique et musicale de Geneviève Soly, Les Idées heureuses se distingue par sa recherche de répertoire baroque inédit, interprété devant un public séduit par la redécouverte et par ses concerts commentés.

Oeuvres
C. GRAUPNER : Choral Jesus dein Kreutz will ich halten et Air Ans Kreutz zum Todt pour soprano, hautbois d'amour et continuo, extraits de la cantate Christus hat uns erlöset - pour le Vendredi saint (Darmstadt, 1718) ; Herr, höre mein Gebet, cantate pour soprano, hautbois d'amour, 2 violons, alto et continuo pour le dimanche Laetare (1718) ;

J.S. BACH: Suite en do mineur (BWV 997) ;

G.P. TELEMANN : Aria Bringe mich zu deinen Herden pour soprano, flûte à bec soprano, cordes et continuo, extrait de la Passion selon Saint-Luc (Hamburg, 1737).

Interprètes
Suzie LeBlanc, soprano, Hélène Plouffe et Olivier Brault, violons - Jacques-André Houle, alto - Isabelle Bozzini, violoncelle - Nicolas Lessard, contrebasse - Natalie Michaud, flute à bec - Matthew Jennejohn, hautbois d'amour - Geneviève Soly, orgue continuo, clavecin solo et direction musicale.

Église du Gesù, 1202 rue de Bleury, métro Place-des-arts

Billets : régulier : 30 $ - aîné (65 ans et plus) : 25 $ - étudiant : 10 $

INFORMATION : 514 843 5881 - www.ideesheureuses.ca

Labels: , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home