LSM Newswire

Wednesday, May 27, 2009

23e Festival International Nuits d'Afrique

13 jours de spectacles et d'activités pour toute la famille

AU DELÀ DES FRONTIÈRES

« Kassav' a des attaches profondes avec l'Afrique. Nous n'oublions jamais que nos ancêtres en sont originaires. Nos nombreuses visites sur la terre de nos aïeux nous ont permis de confirmer la filiation musicale et de prendre la mesure de l'héritage reçu ». Ces propos de Jocelyne Beroard et Jacob Desvarieux, membres du célèbre groupe antillais et respectivement marraine et parrain de cette édition 2009, résument très bien une des missions que le Festival International Nuits d'Afrique s'est donnée dès ses tout débuts: montrer à quel point de nombreux styles musicaux, aux quatre coins du monde, ont été et sont encore influencés par les rythmes du continent africain. Chaque jour, ceux qui la pratiquent permettent à la musique d'évoluer, de repousser les frontières. Cette nouvelle édition du Festival international Nuits d'Afrique témoigne non seulement de la diversité des cultures mais, plus que jamais, de la richesse des métissages que rien comme la musique ne peut générer.

Du 14 au 26 juillet, les cœurs (et les tympans!) vibreront au rythme des sons d'ascendance africaine. Plus de 50 spectacles en salle et à l'extérieur, près de 500 chanteurs, danseurs et musiciens sur scène, des artistes originaires de 29 pays différents qui brassent les cultures et réinventent la Culture: le Festival international Nuits d'Afrique cuvée 2009 réserve bien des surprises.

LES SPECTACLES EN SALLE

Série Grands événements

Leur nom, incontournable, est synonyme de succès sur la scène internationale des musiques du monde.

Rebelle dans l'âme, Sergent Garcia (France / Espagne) a inventé son propre style musical, la salsamuffin, un mix de sons latinos et urbains et des propos souvent engagés. Groupe phare de la scène rock orientale depuis près de 15 ans, l'Orchestre National de Barbès (France / Algérie / Maroc) est à l'image du quartier parisien dont ils tirent leur nom: en marge des conventions. « Oriental Roots », le titre du dernier opus de Jimmy Oihid (Algérie) en dit beaucoup sur ses intentions musicales: un mix explosif de chaâbi, gnawa, arabo-andalou, R&B, funk et reggae. On ne présente plus Kassav' (Martinique / Guadeloupe). L'inventeur du zouk, qui a révolutionné le mot « fête » célèbre ses trente ans de carrière.

Série Grande première

Malgré leur notoriété, leur talent, le prestige de leur formation, ils ne se sont encore jamais produit à Montréal.

Le projet Umalali (Belize) met en vedette les chants traditionnels des femmes Garifuna, ponctués de touches de jazz, de funk, de rock et de blues. La musique de Novalima (Pérou) est ancrée dans leurs racines et pigmentée de reggae, d'afrobeat, de son, de hip-hop ou encore de salsa.

Série Prédilection

Ils portent une véritable affection à Montréal et Montréal le leur rend bien. On a toujours beaucoup de plaisir à les revoir sur scène.

Accompagné de Djely Mory Tounkara, Balla Tounkara (Mali) joue et se joue de sa kora, relookant les rythmes de son pays natal de notes jazz, funk et reggae. Révélation du festival 2004, Maria de Barros (Cap Vert) ensoleille la musique capverdienne par une interprétation sensuelle, fraîche et baignée de soul des morna et coladeira traditionnelles.

Série Découvertes

Ils sont la relève des musiques du monde. Leurs prestations sont animées de la fougue des premières grandes expériences.

Influencés par leurs origines et par la mosaïque culturelle marseillaise, les membres de Watcha Clan (Algérie/ France / Maroc) mêle adroitement chaâbi algérien, musiques électroniques, hip-hop et rythmes est-européens. L'un est un joueur de Banjo et l'autre griot virtuose de la kora ; la musique a rapproché Jayme Stone (Ontario) et Mansa Sissokho (Mali) . Folk sud-africain, pop, blues, jazz, le tout mâtiné de rock: la musique de FreshlyGround (Afrique du Sud) est à l'image des membres du groupe, moderne et métissée.

Série Rythmes d'ailleurs, gens d'ici

La scène locale des musiques du monde est à la fois fertile et d'un dynamisme époustouflant. Le Festival international Nuits d'Afrique est l'événement de ces artistes gorgés de talent.

Neev (Maroc / Québec) imprègne sa musique de sa riche culture occidentalo-orientale. Syli d'Or de la musique du monde 2009, Aboulaye Koné et Bolokan (Côte d'Ivoire / Québec) explorent la musique ouest africaine sous toutes ses coutures. Une touche de jazz, un touche de classique, des beats caribéens, avec Makaya Jazz (Haïti / Québec), les notes de la gamme se déclinent en une symphonie de couleurs. Le son « made in » Intakto (Chili / Québec) oscille entre l'intensité nordique et l'exaltation latine, entre la rigueur des traditions et la liberté de création. Liées par leurs voix chaleureuses et leurs rythmes métissés, Joanne Griffith (Antilles / Québec) et Empress Deeqa (Somalie / Québec) se partagent une soirée spéciale « Rythmes au féminin ». Rythmes sérères, sons wolofs, ambiance du Fouta et instruments traditionnels sont au cœur de la musique résolument acoustique de Oumar Ndiaye Xosluman (Sénégal / Québec). Jonglant avec la musique traditionnelle brésilienne, le reggae, le funk et les musiques africaines, Rommel Ribeiro (Brésil / Ontario) étonne par son style unique.

Fait à noter, les prestations de plusieurs des artistes de cette série sont présentées au festival suite à la performance exceptionnelle qu'ils ont donné dans le carde de la 3e édition des Syli d'Or de la Musique du Monde, qui se veut être la seule distinction musicale créée pour les artistes de la musique du monde à Montréal. Il s'agit de: Aboulaye Koné et Bolokan percussions (Syli d'Or), Oumar Ndiaye Xosluman (Syli d'Argent), Xlim (Syli de Bronze) et Neev (Syli d'Honneur pour l'ensemble de son travail).

Les étoiles de Nuits d'Afrique – le rendez-vous des concerts nocturnes.

Lors de ces rencontres exploratoires inédites, Taafé Fanga (Afrique de l'Ouest / Québec) invite plusieurs groupes d'origines différentes à partager son répertoire de chants traditionnels, ses rythmes colorés et ses danses endiablées.

Taafé Fanga, avec Habana Café (Cuba / Québec), retrouvera les racines africaines de la musique cubaine ; avec Estacao Da Luz (Brésil / Québec), les festivaliers auront droit à un mix de sons percussifs parmi les plus puissants au monde ; avec Laeticia Zonzambé (Centre-Afrique / Québec), ils feront la preuve que les rythmes traditionnels africains sont au cœur des rythmes modernes ; avec Oumar Ndiaye Xosluman, ce sera une rencontre 100 % mandingues où les instruments traditionnels seront à l'honneur.

Cadeaux de cette série spéciale, la rencontre inusitée de Tapa Diarra et Balla Tounkara (Mali / Québec), deux griots dépositaires de l'histoire de leurs familles respectives et donc d'un large pan culturel du Mali.

Taafé Fanga clôturera cette série, et le festival, dans une prestation aussi impressionnante qu'énergisante mariant kora, balafon, chants, djembés et doundouns dans une effervescence sonore aux arrangements modernes.

Ces six soirées spéciales, possibles grâce au soutien du Conseil des arts du Canada et de TV5, sont gratuites pour tous ceux qui détiennent un billet du Festival International Nuits d'Afrique 2009.

4 JOURS DE SPECTACLES ET ACTIVITÉS GRATUITS POUR TOUTE LA FAMILLE


Les 23, 24, 25 et 26 juillet, bye ! bye ! Place Émilie-Gamelin (carré Maisonneuve, Berri, Ste-Catherine, St-Hubert), bonjour le Village des Nuits d'Afrique (carré Maisonneuve, Berri, Ste-Catherine, St-Hubert): une ambiance qu'on ne retrouve nulle part ailleurs qu'en Afrique, dans les Antilles ou en Amérique Latine ; un lieu d'effervescence où on baragouine pour le plaisir avec les commerçants du Marché Tombouctou, rivalisant d'ingéniosité pour vendre leurs boubous, percussions et autres produits de beauté et bijoux traditionnels ; un espace convivial où on s'assoit sur la terrasse aménagée à cet effet ou dans l'herbe, « à la bonne franquette », pour déguster un poulet grillé sauce yassa, plat typique du Sénégal, un bœuf jerk épicé à la mode jamaïcaine, ou encore une crème glacée aux saveurs exotiques.

Mais surtout un véritable bouillonnement culturel où l'on chante et danse avec des artistes de tous horizons qui les uns à la suite des autres, sans arrêt, occupent la grande scène Loto-Québec pour des spectacles et ateliers diversifiés.

Cette année en grande nouveauté…. une toute nouvelle série que vous pourrez découvrir sur la grande scène Loto-Québec: «Nuits D'Afrique sous les Etoiles »
La notoriété acquise par la programmation extérieure du Festival International Nuits d'Afrique au fil des ans, et particulièrement depuis que la durée de cette portion majeure du festival a été prolongée, a incité les Productions Nuits d'Afrique à créer une série de concerts qui soit le pendant artistique de la série des « Grands événements » en salle. C'est ainsi qu'est née la série de concerts « Nuits d'Afrique sous les Etoiles ». Celle-ci met de l'avant des artistes internationaux de grande envergure tels des coups de cœur incontournables, des valeurs sûres ainsi que des découvertes qui font déjà beaucoup parler d'elles au niveau planétaire.

Au programme pour cette première édition : Trois formations « Coup de Cœur » dont l'identité sera révélée en temps et lieu, le son typiquement guadeloupéen des tambours du groupe K'Koustik, les rythmes de « son » cubain de la formation Anacaona de Cuba, une dynastie de musiciennes qui chauffe les scènes depuis 80 ans, la troupe de 40 jeunes martiniquais « Tché Kreyol » qui ravit tous les publics par sa spontanéité, son talent et l'explosion de couleurs qui séduit tous et chacun ainsi que le plateau événementiel « Carré'Mandingue »

Aussi, à ne pas manquer, la tente du Montréal Multicolore réjouira les plus jeunes. Sous le pinceau à maquillage magique de Allison (Caraïbes), les enfants deviendront fleur multicolore ou lion roi des forêts. Leurs jolis dessins, inspirés de contes africains ou d'animaux de la savane, seront quand à eux exposés au regard de tous les festivaliers.

Enfin, véritable succès l'an dernier, l'Agor'Afrique Loto-Québec remet ça! Entre chaque spectacle, cet endroit chaleureux permet de faire connaissance intimement avec la culture africaine grâce à des ateliers d'initiation à la musique africaine, des contes traditionnels, des séances de signature d'artistes et une exposition de photos choisies.

Pour plus d'informations sur les spectacles, les activités, la billetterie, les forfaits : www.festivalnuitsdafrique.com

Téléphone 514 499-

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home