LSM Newswire

Tuesday, June 2, 2009

Le compositeur Gilles Tremblay et l'auteur Pierre Morency signent ensemble leur premier opéra, pour novembre 2009 au Monument-National

Chants Libres présente, en première mondiale, sa nouvelle création
‘L’eau qui danse, la pomme qui chante, et l’oiseau qui dit la vérité’
Opéra Féerie
de
GILLES TREMBLAY, composition
PIERRE MORENCY, livret
ROBERT BELLEFEUILLE, mise en scène
JEAN BARD, scénographie & NICOLAS DESCOTEAUX, éclairages
NOUVEL ENSEMBLE MODERNE+, sous la direction de Lorraine Vaillancourt
12 CHANTEURS et UN ACROBATE
Salle Ludger-Duvernay du Monument-National
Jeudi 19, vendredi 20 et samedi 21 NOVEMBRE 2009, 20 h
1182, St-Laurent, Montréal (Québec, Canada)
Info : www.chantslibres.org
Durée : 2 h 20, avec un entracte


Chants Libres, compagnie lyrique de création, sous la direction artistique de la conceptrice Pauline Vaillancourt, présente en grande première, sa treizième création, L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité, les 19, 20 et 21 novembre 2009 à la salle Ludger-Duvernay du Monument-National, à Montréal. Un opéra féerie pour petits et grands, à regarder, à goûter, à écouter, à respirer, à vivre… qui se situe aux confins du conte et de la fable.

Cette œuvre poétique est le fruit de l’imaginaire de deux artistes majeurs du Québec contemporain et grands observateurs de la nature : le compositeur Gilles Tremblay, pilier des cultures musicales québécoise et canadienne, qui a sonorisé le pavillon du Québec à l’expo 67 et Pierre Morency, poète, homme de théâtre, de radio et de télévision, auteur du magnifique ouvrage L’œil américain, qui signe ici son premier livret d’opéra, d’après un conte de l’écrivaine et aventurière française Madame D’Aulnoy. Ils ont tous deux reçu pour l’ensemble de leur œuvre plusieurs hautes distinctions. La mise en scène a été confiée à l’homme de théâtre Robert Bellefeuille, à qui l’on doit des mises en scène de créations remarquées (Le conte de Monte-Cristo, Jouliks, La Dame aux camélias). La scénographie est de Jean Bard et les éclairages de Nicolas Descoteaux.

Dans la fosse, Lorraine Vaillancourt assure la direction musicale des 13 interprètes et des 25 musiciens du Nouvel Ensemble Moderne (augmenté pour l’occasion), dont c’est la 4e collaboration avec Chants Libres, après Il suffit d’un peu d’air de Claude Baliff, La Princesse blanche de Bruce Mather et Le Vampire et la Nymphomane de Serge Provost.

Sur scène, des personnages plus colorés les uns que les autres prennent vie par une jeune distribution entièrement canadienne : YBY, Jean Maheux (comédien-baryton) ; BELLE-ÉTOILE, Marianne Lambert (soprano) ; POULANE, Marie-Annick Béliveau (alto) ; FEINTISE, Michèle Motard (mezzo-soprano) ; L’OISEAU, Scott Belluz (haute-contre) ; LE ROI, Taras Kulish (basse) ; CHÉROT, Sylvain Paré (ténor) ; LA POMME QUI CHANTE et LA SIRÈNE, Claudine Ledoux (mezzo-soprano) ; TOURTERELLE, Stéphanie Pothier (mezzo-soprano) ; BLONDINE, Anne Saint-Denis (soprano) ; PETIT-SOLEIL, Julien Patenaude (baryton) ; BEAUJOUR, Philippe Martel (baryton).

L’HISTOIRE

Yby, le narrateur, mi-oiseau, mi-abeille, toujours en dialogue avec le Tambour-Parleur, nous invite dans un monde féerique et nous relate cette histoire où la vérité triompha de la fourberie, où l’amour eut à traverser trois grandes épreuves en découvrant l’eau qui danse, la pomme qui chante, et l’oiseau qui dit la vérité, pour que deux êtres se reconnaissent eux-mêmes l’un à l’autre.
Dans la Ville Merveilleuse, entourés d’êtres menus de la nature, abeilles, mouches, guêpes, cigales, grillons, moucherons et bestiolinettes, la reine Blondine mit au monde deux fils et une fille qui portent au front l’étoile d’or et au cou une chaînette dorée, et la princesse Brunette accouche d’un garçon rayonnant de beauté. La Reine Mère Poulane prit ombrage de l’arrivée de ces magnifiques enfants qu’elle livre secrètement aux flots, avec l’aide de sa Dame d’honneur Feintise. Recueillis par Corsaire et Corsine, qui leur donnent le nom de Belle-Étoile, Beaujour, Petit-Soleil et Chérot, ceux-ci grandissent, aimés et protégés de l’ire de leur grand-mère.

Apprenant à 16 ans qu’ils pourraient être les enfants de grands seigneurs, ils décidèrent d’aller à la découverte de leur origine. Au terme de trois mois de navigation, accompagnés de Tourterelle et Sirène, ils abordèrent au port de la plus belle ville du monde et furent accueillis par le Roi. Poulane, furieuse, découvre la traîtrise de Feintise qui lui jure qu’elle trouvera le moyen de se débarrasser d’eux, et leur impose trois épreuves.

Au péril de sa vie, voyageant aux confins du monde, et grâce au précieux concours de Tourterelle, Chérot va trouver l’eau qui danse et la pomme qui chante, qui ont eu des effets instantanés et formidables sur la beauté et l’esprit de Belle-étoile. L’ultime test, la découverte de l’oiseau magnifique qui dit la vérité, dévoile à Belle-étoile et à Chérot qu’ils ne sont pas frère et sœur, permettant à l’amour qui les trouble de se vivre, aux mensonges de se dénouer et à la fête de se célébrer.


Opéra féérie est une création de Chants Libres, présentée avec l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts de Montréal, du Conseil des Arts du Canada et de Opéra.ca, et avec la collaboration du NEM.


Info : www.chantslibres.org





Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home