LSM Newswire

Friday, September 25, 2009

Concours au Conservatoire ou la terrible é preuve des pièces imposées



Le quintette à vent Pentaèdre / Louise Lessard, piano

M Traiteur – Jean-François Vachon, chef


Jeudi 15 octobre, 17 h

Salle Tudor, Ogilvy

1307, Ste-Catherine Ouest, 5e étage


30 $ (buffet inclus)

Billets : 514-790-1245 http://www.admission.com; 

Réservations par Pentaèdre: 514-270-2558 
www.pentaedre.com


Montréal, 25 septembre 2009 - Pour ouvrir sa saison 2009-2010, Pentaèdre vous invite à un concert qui fera renaître auprès de certaines personnes les sueurs froides vécues alors qu’ils ont dû affronter la terrible épreuve des pièces imposées, le jeudi 15 octobre prochain, 17 h, à la Salle Tudor du Magasin Ogilvy.



« Lors de ma fin de 3ème cycle au Conservatoire de musique de Montréal, le nom de la pièce imposée en basson, La Fileuse de Jacques Castérède, m'était complètement inconnue. Inconnue à moi ! Moi, le rat de bibliothèque par excellence qui, du haut de ses 19 pommes, pensait connaître la presque entièreté du répertoire français ! Non seulement la pièce m'était inconnue (tout comme à mon professeur et à tous les bassonistes que je connaissais), mais c'était l'oeuvre la plus difficile que j'avais vue. En ouvrant la partition vierge, mais tellement vieille qu'elle se détruisait presque au toucher, je me suis exclamé en soupirant: "Mais... je ne serai jamais capable de jouer ça !". Et la bibliothécaire, presque aussi vieille et jaunie que la partition, de me répondre sans aucune compassion: "Vous êtes supposé, vous êtes en fin de 3ème cycle..." J'ai, à ce moment et pour un instant seulement, sérieusement pensé abandonner le conservatoire et recommencer l'année suivante… Après les deux mois alloués pour l'apprentissage de cette pièce, malgré tous mes vaillants et vains efforts, la montagne était encore bien haute... Mon vieux professeur, dans sa grande sagesse, a dit à ma pianiste: " Claude ! Joue fort pis met ben d'là pédale !!!". Les juges n'y ont vu que du feu... »
- Mathieu Lussier, bassoniste de Pentaèdre


Chaque année depuis 1824, les étudiants finissants du Conservatoire national supérieur de Paris doivent interpréter une œuvre imposée en vue d’obtenir le prestigieux diplôme de cette institution réputée. Depuis 185 ans, des compositeurs célèbres ou complètement oubliés se sont prêtés au jeu de fournir des « pièces de concours ». Pentaèdre présentera cinq de ces pièces, écrites il y a un siècle pour les aspirants diplômés de 1909 et 1910 en plus de deux quintettes à vent rarement entendus.

Vins et bouchées à la française accompagneront le concert.




Programme :


Albert Perilhou Ballade en sol mineur

Émile Paladilhe Solo

Claude Debussy Première rhapsodie

Florent Schmitt Lied et Scherzo

Henri Büsser Récit et thème varié

André Souris Rengaines

Adrien Barthe Passacaille 



***
Depuis ses débuts en 1985, PENTAÈDRE se consacre à la découverte d'un répertoire de musique de chambre varié, original et souvent moins connu. Composé de cinq musiciens talentueux, dont la technique et la précision de jeu sont unanimement reconnues, Pentaèdre effectue des tournées au Québec, au Canada, aux États-Unis et en Europe. Pentaèdre collabore avec des artistes de renom et participe à des créations audacieuses, dont récemment l’opéra comique A Chair in Love ou L’amour est un opéra muet avec les mimes Omnibus. Pentaèdre a reçu deux Prix OPUS : Meilleur disque 2008, musique classique, romantique, postromantique, impressionniste pour son Winterreise avec le ténor Christoph Prégardien, qui s’est attiré de nombreux éloges internationalement, et Meilleur concert de l’année 2002, musiques actuelle, contemporaine, électroacoustique.

Labels:

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home