LSM Newswire

Tuesday, January 19, 2010

Venez Voir Divines paroles mettant en vedette les finissants 2010 du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, du 22 au 30 janvier

Montréal, le 11 janvier 2010 — Les élèves finissants du Conservatoire d’art dramatique de Montréal présentent, du 22 au 30 janvier 2010, Divines paroles de Ramón del Valle Inclán, dans une traduction, une adaptation et une mise en scène de Philippe Soldevila, au Théâtre Rouge situé au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal.

VENEZ VOIR Divines paroles qui prend vie dans l’Espagne profonde du début du XXe siècle. Juana la Reina traîne son fils, un nain hydrocéphale, de foire en foire depuis des années. L’attraction qu’il suscite lui permet de gagner son pain et de subsister dans un monde miséreux. Mais voilà qu’elle meurt subitement, laissant son nain orphelin. Flairant la bonne affaire, tout le village est intéressé par la garde du précieux héritage.

Interprétée par les finissants 2009-2010, avec une scénographie signée Katia Talbot, des costumes dessinés par Érica Schmitz, des éclairages de Claude Accolas et une musique composée et interprétée par Alexis Raynault, Divines paroles sera jouée à 19 h 30 (relâche les 24 et 25 janvier) et le samedi 30 janvier à 15 h et à 19 h 30.

L’auteur espagnol Ramón del Valle Inclán est né le 28 octobre 1866 en Galicie. Le pays de son enfance laissera une empreinte profonde sur son œuvre avec ses traditions, ses superstitions, ses sortilèges moyenâgeux et son dialecte propre. Ses extravagances ne tardent pas à lui valoir une certaine célébrité. Il porte une longue barbe, les cheveux longs jusqu’aux épaules et un lorgnon. Son insolence et sa verve font de lui une des figures les plus éminentes et les plus pittoresques de la bohème littéraire espagnole de la « génération 98 ». Il écrit, entre autres, sa trilogie Comédias bárbaras (Comédies barbares) qui évoque les paysages et les passions féroces de l’âme galicienne. Il publie en 1920, Divinas palabras (Divines paroles), sa « tragicomédie de village » considérée d’emblée comme un chef-d’œuvre. Il meurt le 5 janvier 1936.

Les billets au coût de 5 $ sont disponibles à la billetterie du Conservatoire (514 873-4283, poste 313), du mardi au vendredi, entre 13 h 30 et 17 h 30, ou une heure avant les représentations ainsi que sur le réseau Admission : www.admission.com (514 790-1245).

Vous pouvez voir un court extrait de Divines Paroles en répétition, dans le site web du Conservatoire : www.conservatoire.gouv.qc.ca.

Labels:

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home