LSM Newswire

Friday, March 12, 2010

Opéra de Montréal - Simon Boccanegra dès le 13 mars

30 ANS ET LE MÊME ENCHANTEMENT !

simon boccanegra
de Giuseppe Verdi
Salle Wilfrid-Pelletier, Place des Arts
13, 17, 20, 22, 25 mars 2010 à 20 h

NOUVELLE PRODUCTION

EN PREMIÈRE AU QUÉBEC

Montréal, le 1er mars 2010  L’Opéra de Montréal invite le public à découvrir une œuvre maîtresse de Giuseppe Verdi présentée en première au Québec : Simon Boccanegra. Cette nouvelle production du San Diego Opera nous plonge dans un mélodrame amoureux sur fond d’intrigues politiques dans l’Italie médiévale et donne à entendre une œuvre musicale forte et puissante, un pied dans le Trouvère et l’autre dans Otello. Cette découverte sera également le théâtre d’un retour, notre sublime Butterfly de 2008, la soprano Hiromi Omura dans le rôle exigeant d’Amelia, la fille du Doge. Elle partagera la scène avec le baryton italien Alberto Gazale (Simon Boccanegra), la basse turque Burak Bilgili (Fiesco), et le ténor italien Roberto De Biasio (Gabriele Adorno) - qui font tous trois leurs débuts à la compagnie, - ainsi que le baryton américain Daniel Sutin dans le rôle de Paolo Albiani. 

Pour mettre en lumière le drame intense de Simon Boccanegra, l’Opéra de Montréal a confié la mise en scène de David Gately (à la compagnie : Le barbier de Séville en 2000, Don Pasquale en 2005 et Lucia di Lammermoor en 2009). Les décors sont signés John Coyne et les éclairages, Guy Simard. La chef Keri-Lynn Wilson dirigera l’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal

Sur un livret de Francesco Maria Piave, Simon Boccanegra a d’abord connu un échec lors de sa création à Venise en 1857 : on épilogue sur l’œuvre trop sévère et avare d’effets, que «l’écriture vocale standardisée et la science orchestrale de Verdi encore sommaire ». Verdi lui-même parle d’une partition triste et désolante… 25 ans plus tard, Giuseppe Verdi accepte de revoir son œuvre avec Arrigo Boito, maître de la dramaturgie. En six semaines, affinant les personnages (notamment ceux de Fiesco et Paolo) et donnant du relief au rôle de Simon, ainsi que certaines scènes-clé, Verdi se fait orfèvre. La création de la version révisée est un triomphe le 24 mars 1881 à La Scala de Milan.
Avec cette ampleur nouvelle et ce souci d’une plus grande subtilité, l’accent est mis sur la noblesse du héros plus que sur le mélodrame amoureux plus que sur l’intrigue politique. Avec des caractérisations plus nettes des personnages aux destins sombres et retors, et notamment l’ajout de la grande scène du Conseil à la fin du premier acte à l’orchestration audacieuse, Simon Boccanegra s’avère une des œuvres les plus fortes et mûres du compositeur italien et une réussite majeure du Verdi de la maturité. Ainsi retravaillée, l’oeuvre communique pleinement le nationalisme cher à Verdi de même que sa vigueur artistique.

A R G U M E N T
On est en 1339 alors que Gênes est déchirée par des luttes entre patriciens et plébéiens. Simon Boccanegra, corsaire au service de Gênes, a eu une fille illégitime avec Maria, fille de son ennemi Fiesco. Mais l’enfant est enlevée et Maria est retrouvée morte. Simon est cependant élu doge par le peuple avec le soutien du conspirateur Paolo Albiani. Vingt cinq ans plus tard, Simon Boccanegra se trouve au cœur d’une intrique complexe : Amelia Grimaldi (qui s’avèrera être la fille du Doge) et Gabriel Adorno s’aiment. Une conspiration redoutable est menée par Paolo Albiani pour pousser les Fiescho et Adorno à se révolter contre Simon, Paolo ne supportant pas que le doge ne lui ait pas accordé la main d’Amélia. Si le soulèvement échoue, Paolo Albiani réussit cependant à empoisonner Simon qui le condamnera à mort mais pardonnera à tous les autres révoltés. C’est l’heure de la réconciliation entre Fiesco et Simon avant que ce dernier ne meure, laissant la succession à Gabriel Adorno.

Opéra : Simon Boccanegra
Musique : Giuseppe Verdi
Genre : Mélodrame
Structure : En un prologue et trois actes
Livret : Francesco Maria Piave et Arrigo Boito (d’après une pièce d’Antonio García Gutiérrez)
Langue : En italien avec surtitres français et anglais                                                                  
Création : 1ere version – Venise, La Fenice, le 12 mars 1857 ; version définitive – complétée par Arrigo Boito (livret) et Verdi : créée à La Scala de Milan le 24 mars 1881
Production : San Diego Opera – nouvelle production en première au Québec

Opéra de Montréal | Saison 0910

Tous les opéras sont présentés en langue originelle, avec surtitres bilingues projetés au-dessus de la scène.

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts (PDA)
Massenet Cendrillon | 22, 26, 29, 31 mai 2010 & 3 juin 2010 à 20 h

Vente de Billets

Abonnement pour les 18 à 30 ans : La banque td t’emmène à l’opéra
Grâce au soutien de TD Canada Trust, l’Opéra de Montréal poursuit son offre spéciale d’abonnement destinée aux jeunes de 18 à 30 ans : 30 $ le billet avec l’abonnement ! Achat minimal requis de deux opéras de la saison régulière.

Billets À la Pièce
Billetterie de la Place des Arts : 514-842-2112 • 1 866 842-2112
À partir de 46 $.

Pour obtenir plus de renseignements sur les productions, les événements spéciaux et les programmes éducatifs, les formules d’abonnement, le prix des billets simples et de groupe, les forfaits PRIMA et corporatifs.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home