LSM Newswire

Tuesday, July 19, 2011

Méga succès pour le Mondial des Cultures de Drummondville

UN 30e MONDIAL DES CULTURES ÉPOUSTOUFLANT !

Drummondville, le lundi 18 juillet 2011 - La 30e édition du Mondial des Cultures de Drummondville s'est achevée il y a quelques heures. Spectateurs, bénévoles, artistes, tout le monde s'accorde à dire que le centre-ville de Drummondville a été transporté, durant ces 11 jours de festivités, par la plus grande fête jamais tenue chez nous. Au lendemain du festival, l'équipe du Mondial dresse d'ores et déjà un bilan élogieux avec un achalandage en hausse et surtout, un engouement du public sans précédent.

LES ENSEMBLES FOLKLORIQUES AU CŒUR DE L'ÉVÉNEMENT

Depuis 1982, l'âme du Mondial des Cultures n'a cessé de vibrer au rythme des danses et musiques provenant des quatre coins du monde. Pour ce 30e anniversaire, les 13 ensembles folkloriques ont dépassé les attendes du public lors de prestations esthétiquement remarquables et d'une exceptionnelle diversité. La réussite du Mondial des Cultures 2011 est en grande partie attribuable aux sensuels tangos de l'Argentine, à la samba légendaire du Brésil, aux danses traditionnelles québécoises des Pieds Légers de Laval, à la technique irréprochable et aux costumes éblouissants de la Chine (Leshan et Jiaxing), à la chaleur de la Guadeloupe, à l'envoutant folklore de l'Inde, aux élégants artistes du Mexique, à la convivialité du Pays Basque, à la jovialité communicative du Pérou, aux déhanchements langoureux de Tahiti, à l'élégance du Vietnam et bien sûr, à l'implication de chaque instant du groupe hôte Mackinaw.

La programmation du 30e Mondial des Cultures a définitivement été portée par un nouveau souffle. Des danses traditionnelles au hip-hop moderne, de l’humour à la Messe de Minuit en juillet, du cinéma de plein air à des spectacles en 5 à 7… L’organisation a élargi la notion de culture par le biais des arts nouveaux et d'une programmation plus éclatée. L’engouement populaire a largement approuvé ce pari. Un autre grand défi est venu s'ajouter, celui du renouvellement à 80% des aménagements du Parc Woodyatt. Au lendemain du dernier jour du festival, les chiffres parlent d'eux même, le succès est retentissant. L’achalandage total recensé est de 300 000 visites, comparativement à 230 000 en 2010.

LA PROGRAMMATION AUDACIEUSE : UN COUP GAGNANT POUR LE MONDIAL

Du premier au dernier jour, la Grande Place SAQ a été un lieu incontournable des grands rendez-vous de cette 30e programmation riche et diversifiée.

Le jeudi 7 juillet 2011 sonnait officiellement le coup d'envoi du 30e. Pour débuter les festivités en grande pompe, le Gala d'ouverture fut haut en couleurs. Ce spectacle a vu tous les ensembles folkloriques se présenter au public. Les surprenants artistes du cirque africain Kalabante ont assurément été les coups de cœur de cette présentation. 15 000 personnes étaient alors rassemblées devant la scène.

Le vendredi 8 juillet, ce sont des passionnés et amoureux de musique, le multidisciplinaire Gregory Charles et ses invités, les chanteurs Jean-François Breau et Marc Déry qui ont donné un spectacle hors du commun en reprenant les plus grands succès de la musique rock. Cette soirée a emballé plus de 15 000 spectateurs et ce, malgré les caprices du ciel orageux.

Cette même journée, à l'Église St-Frédéric, la Messe de minuit en juillet a livré un spectacle d'une rare intensité aux chanceux présents cette nuit-là. Cet événement a su marier à merveille des chants lyriques avec Marc Hervieux, Caroline Bleau et Etienne Dupuis, des lectures théâtrales de Florence K, de Marc Béland et Alain Labonté, une célébration avec les prêtres Luc Lafond et Yves Samson et des danses de Tahiti, du Mexique et du Vietnam qui ont fait chavirer le public. Encore une fois, le succès était au rendez-vous puisque l’église affichait complet pour l’occasion.

Le dimanche 10 juillet, les émissions jeunesse de Télé-Québec ont créé un engouement jamais vu au parc si bien qu'en plein après-midi la Grande Place SAQ a été remplie de 10 000 spectateurs. La disponibilité des personnages de Kaboum, Toc Toc Toc et Tactik après le spectacle a rencontré un franc succès auprès des plus jeunes.

En soirée, Louis-José Houde a charmé les 16 000 festivaliers présents durant son spectacle présenté en exclusivité chez nous.

Le lundi 11 juillet, les BB ont donné leur spectacle sous une pluie torrentielle. Cependant, la fureur des fans et la générosité des trois ténébreux chanteurs ont donné lieu à une belle rencontre même si elle a été écourtée par les orages violents. La prestation s’est tout de même terminée par un moment intime et de proximité puisque les trois rockeurs ont donné le dernier quart d’heure de spectacle a cappella devant leurs admiratrices et admirateurs. Plus de 3 000 personnes étaient rassemblées pour l’occasion.

Le mardi 12 juillet, le Défilé International nocturne sous le thème de la lumière a mis en ébullition le centre-ville de Drummondville. Plus que jamais, la fête et la bonne humeur se sont invitées, le long de la rue Lindsay, pour le plaisir et l'échange entre les 60 000 spectateurs et plus de 400 artistes internationaux et 300 artistes locaux. Suivis d'une éblouissante pyrotechnie musicale cette soirée a été l'apothéose de cette 30e édition.

Le jeudi 14 juillet, Florence K, la porte-parole du Mondial, a tenu sa promesse d'une magnifique « Noche de Luz » mêlant les rythmes endiablés de la musique latine aux influences jazz. Les ensembles folkloriques de l'Argentine, du Brésil, du Pérou et de la Guadeloupe ont contribué à livrer un spectacle unique de par leur chaleur et leur sensualité. Encore une fois, le parc était bondé pour l’occasion alors que 15 000 personnes assistaient à la représentation.

Dans la foulée, la soirée latine s'est poursuivie avec la plus grande Discothèque latine à ciel ouvert du Québec. Le groupe D'Kana a mis une ambiance festive, entrainant le public à danser avec les ensembles folkloriques.

Le vendredi 15 juillet, le tant attendu Roch Voisine a tenu une prestation de haut calibre. Accompagné des ensembles folkloriques du Mexique, de la Chine (Leshan), de la Guadeloupe et de Tahiti, l’artiste a ravi le public par les grands classiques de la musique country. La qualité de son spectacle a été salué par près de 18 000 spectateurs, le record d'affluence de cette année.

Le samedi 16 juillet, le spectacle « 30 ans de culture... et après » a rendu un vibrant hommage à la longévité de l’événement. Tous les spectateurs présents ont alors levé leur verre au 30e. Une foule de 10 000 personnes était alors rassemblée pour l’occasion.

Le dimanche 17 juillet, le Gala Coups de cœur présenté au Box Office a charmé le public avec les prestations des ensembles du Mexique, de la Chine (Leshan), de l’Argentine, de Tahiti et du groupe hôte Mackinaw. En soirée, le Gala de clôture a offert un sublime spectacle final avec une ultime représentation de tous les ensembles folkloriques entrecoupée de vidéos retraçant les 11 jours de fête inoubliable. Le spectacle a dû être écourté à cause de la température, mais encore une fois, une foule impressionnante de 12 000 personnes était présente pour saluer les artistes internationaux et ce, malgré l’orage violent qui s’est abattu sur les festivaliers.

LE RENOUVELLEMENT DU SITE FAIT L’UNANIMITÉ !

Le parc revampé a définitivement créé un « wow » à l’arrivée des festivaliers sur le site de l’événement. Les visiteurs étaient curieux de découvrir les nouveautés mises sur pied pour eux et l’engouement demeura bien vif durant les 11 jours de festivités.

La nouvelle Zone familiale Uniprix a roulé à pleine capacité du premier au dernier jour. Les jeux gonflables se sont avérés faire le bonheur des enfants pour la plus grande joie des parents.

À la Scène Coin Gourmand, le public s'est montré ravis de suivre et participer aux danses internationales, aux expériences culinaires et aux activités de découvertes tout en dégustant leur repas dans une ambiance festive.

Le Territoire des Premières nations a connu une fréquentation hors du commun durant les 11 jours de festivités. Le public s'est montré très curieux d'apprendre les traditions et les coutumes de la vie quotidiennes présentées par deux véritables amérindiens des tribus MicMac et Montagnais.

Des projets originaux comme la journée Wild West ont rencontré un franc succès. En effet, le vendredi 15 juillet, le Parc Woodyatt s’est vu métamorphosé en village de cowboys. Le taureau mécanique, l'apprentissage du lasso et la démonstration des techniques ancestrales du forgeron ont passionné les visiteurs.

La Folkothèque Loto-Québec a gardé son statut du lieu d'interaction privilégié du public avec les ensembles folkloriques et de la découverte d'une palette d'artistes très éclectique de la musique traditionnelle québécoise, notamment avec les groupes Les Jouals Verts et Hurlevent jusqu’à la musique latine contemporaine de Roberto Lopez Project en passant par les compositions originales du violoniste de talent Alain-François. Les soirées thématiques ont également ravi le public.

À l'Espace jeunesse Hydro Québec, les ensembles folkloriques se sont agréablement mis à la disposition des familles. De plus, trois comédiens ont une nouvelle fois enchanté les plus jeunes avec la présentation des spectacles ayant pour thème le voyage.

Le retour du Pavillon de la danse a également été très populaire puisque ce lieu était bondé de visiteurs soir après soir.

Parmi les grandes fiertés de cette 30e édition, il faut noter la sensibilisation écologique grandissante des visiteurs pour la première année de certification du Mondial des Cultures par le Bureau de normalisation du Québec pour sa gestion responsable d'événement. Le bilan du Mondial Vert souligne la réussite de cette politique durable avec la fréquentation massive des stationnements incitatifs et le respect du tri quasi systématique par les festivaliers. Quelques chiffres illustrent parfaitement ce succès : plus de 13 000 canettes ont été recyclées en 2011 comparativement à 6 000 en 2010, une moyenne de 100 voitures par jour stationnées au stationnement incitatif pour sa première année d'ouverture et 2 000 livres de matières organiques ont été compostées comparativement à 600 livres en 2010.

Le Mondial des Cultures tient bien évidement à remercier les acteurs sans qui le 30e anniversaire n'aurait jamais pu avoir lieu. Tous ses partenaires financiers, dont la SAQ, présentateur du festival, Loto-Québec, collaborateur à la présentation, la Ville de Drummondville et les différents paliers de gouvernement sans qui la réussite de l’événement ne serait pas rendue possible. L’apport des 2 100 bénévoles, qui travaillent assidument pour faire de l’événement un succès, est également primordial pour l’organisation. Merci !

La 31e édition est déjà un rendez-vous à ne pas manquer du 5 au 15 juillet 2012.

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home