LSM Newswire

Friday, July 15, 2011

Pointe-à-Callière a entamé son important projet culturel au coeur du Vieux-Montréal


Pointe-à-Callière s’agrandit
Pointe-à-Callière a entamé son important projet culturel au cœur du Vieux-Montréal

Montréal, le 14 juillet 2011 – Pour répondre à une fréquentation annuelle de plus de 400 000 visiteurs, dont plus de 100 000 jeunes, Pointe-à-Callière doit agrandir ses espaces. Avec la confirmation des appuis financiers reçus par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et la Ville de Montréal, qui ont respectivement contribué des montants de l'ordre de 20 M$ et 2,2 M$, Pointe-à-Callière entame présentement un important projet culturel au cœur du Vieux-Montréal, dans le but de créer un attrait touristique de classe mondiale.

« Pointe-à-Callière est une institution culturelle phare qui nous permet de mieux comprendre notre histoire. Ce musée a été érigé avec tout le savoir-faire et la créativité que l’on reconnaît à Montréal. En soutenant son expansion dans le plus grand respect de l’authenticité des lieux historiques, nous réaffirmons le leadership de notre métropole culturelle. À terme, les Montréalais et visiteurs pourront bénéficier d’un musée qui leur présente le passé au moyen de technologies d’avant-garde », de déclarer le maire de Montréal, Monsieur Gérald Tremblay.

« J'aimerais remercier le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal pour leur participation à ce projet dont le Musée est si fier. La fréquentation annuelle du Musée augmente chaque année et il est temps pour Pointe-à-Callière d'agrandir et d'offrir encore plus d'espaces afin de poursuivre sa mission de faire aimer à tous, le Montréal d'hier à aujourd'hui », souligne la présidente du conseil d’administration de Pointe-à-Callière, Sophie Brochu.

Rénover la Maison-des-Marins pour la rendre accessible au public
La réhabilitation de la Maison-des-Marins est l’un des principaux éléments de la phase 1 du projet d’expansion. Ce bâtiment, situé à proximité du Musée, sera rénové et offrira à ses diverses clientèles :

· des espaces multifonctionnels dotés des dernières technologies en audiovisuel qui permettront la présentation d'expositions temporaires, la tenue d'activités culturelles et l'organisation d'ateliers éducatifs;

· une salle audiovisuelle accueillant colloques, conférences et projections de film;

· un espace Archéo-jeunes qui va susciter un engouement chez les jeunes pour l'archéologie car ils auront l'occasion d'y vivre une expérience unique en effectuant des fouilles archéologiques simulées;

· une mise en valeur des fortifications de Montréal dans le sous-sol de la Maison-des-Marins;

· une boutique qui va continuer à offrir des produits d'exception en lien avec les expositions temporaires, et des livres et objets sur l'histoire de Montréal;

· des espaces de réunions et d'événements accessibles à la communauté d'affaires et au grand public;

· la Fondation Pointe-à-Callière qui y logera dorénavant ses activités dans des espaces dédiés;

· enfin, l'ouverture d'un nouveau lien souterrain qui reliera la Maison-des-Marins à la crypte archéologique sous la place Royale.

« L'ouverture au public de la Maison-des-Marins, prévue en 2012, est significative dans la poursuite du développement de Pointe-à-Callière vers une Cité de l'archéologie et de l'histoire de classe mondiale. Cette expansion va nous permettre, en offrant des services et des espaces supplémentaires répondant aux plus hauts standards en muséologie, de mieux rejoindre les clientèles montréalaises, touristiques, familiales et scolaires par des expositions de grande envergure et des ateliers éducatifs diversifiés », ajoute la directrice générale de Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, Francine Lelièvre.

Un peu d'histoire : la Maison-des-Marins
En 1862, Mission to Seamen, un réseau britannique d’assistance aux marins, fonde le Montreal Sailor’s Institute. L’institution s’installe en 1875 dans un immeuble construit en 1853 face au square de la Douane – l’actuelle place Royale. Le Montreal Sailor’s Institute a pour mission de desservir les marins de la marine marchande en escale à Montréal. À la fin des années 1940, les anciens bâtiments se révèlent exigus et l’organisme demande à l’architecte C.R. Titley de concevoir les plans du nouvel édifice. Des centaines de milliers de marins transiteront dans le nouveau bâtiment où ils ont accès à plusieurs services dès 1953. À compter de 1987, les lieux seront gérés pendant plus de 15 ans par Les Œuvres de la Maison du Père pour y accueillir des hommes en difficulté. L’édifice a été acquis par la Fondation Pointe-à-Callière en 2004.

Une équipe de professionnels de haut calibre
Les architectes du consortium Dan S. Hanganu et Provencher Roy + associés ont pour mandat de concevoir, pour la Maison-des-Marins, un projet en harmonie avec l’Éperon. Ces agences d'architectes ont réalisé le projet initial du Musée, inauguré en 1992. L’entrepreneur général Pomerleau assure la réalisation des travaux. Quartier International de Montréal a été mandaté pour gérer le projet. Les ingénieurs en structure Pasquin St-Jean et associés, et le consortium d’ingénieurs en mécanique Caron Beaudoin et associés/Bouthillette Parizeau font aussi partie des équipes impliquées.

Découvrir l'histoire du marché Sainte-Anne et du premier parlement du Canada-Uni
La phase 1 du projet d’expansion du Musée consiste aussi à réaliser des fouilles archéologiques sur la place D’Youville Ouest situé entre la rue McGill et la rue Saint-Pierre. Des vestiges exceptionnels s’y trouvent, ceux du marché Sainte-Anne et du parlement du Canada-Uni. Rappelons que le premier Parlement permanent du Canada-Uni s’est installé à Montréal de 1844 à 1849, au marché Sainte-Anne, où ont été votées des lois importantes pour la création du Canada, dont celle établissant le gouvernement responsable en 1848. En 1849, une émeute déclenchée par la sanction royale accordée à la Loi pour l’indemnisation des victimes des Rébellions de 1837-1838 se traduit par l’incendie du parlement, qui sera une perte totale. Le Parlement sera déménagé par la suite en alternance entre Toronto et Québec, puis s’installera à Ottawa en 1857. Le Musée effectue ces fouilles dans le but de documenter le site, de vérifier l’état de conservation des vestiges, et de préparer un programme de mise en valeur de ce lieu historique majeur de Montréal. Les fouilles archéologiques sont effectuées par la firme Ethnoscop Inc. et s'échelonneront jusqu'en octobre 2011. À noter que le grand public peut assister à des animations gratuites sur le site des fouilles offertes par des guides-animateurs de Pointe-à-Callière et du Centre d’histoire de Montréal du mardi au dimanche jusqu'au 4 septembre 2011.

2012 : 20e anniversaire du Musée
L'ouverture au public de la Maison-des-Marins fera partie des célébrations soulignant le 20e anniversaire de Pointe-à-Callière, en 2012. Une riche programmation d’activités et d’événements sera présentée dont une exceptionnelle exposition internationale sur les Étrusques.

La phase 2 du projet d'expansion : vers une Cité de l’Archélologie et de l’Histoire
L’ensemble du projet d’expansion de Pointe-à-Callière comprendra la mise en valeur de la petite rivière Saint-Pierre canalisée sur une distance de 400 mètres, les vestiges du marché Sainte-Anne et du parlement du Canada-Uni, ainsi que ceux du fort de Ville-Marie et du Château de Callière, et finalement, l’aménagement d’une salle d’expositions internationales dans le sous-sol de Douanes Canada. Le rendez-vous avec ce legs patrimonial unique au monde qui deviendra la Cité de l'archéologie et de l'histoire est prévu en 2017 à l’occasion du 25e anniversaire du Musée, du 375e anniversaire de la fondation de Montréal et du 150e anniversaire de la Confédération. Les détails de l’ensemble du projet d’expansion sont disponibles sur le site Internet du Musée.

D'autre part, la Fondation Pointe-à-Callière lance une importante campagne de financement auprès du secteur privé et du grand public en vue d'appuyer le projet d'expansion de Pointe-à-Callière.

À propos de Pointe-à-Callière
Seul grand musée d’archéologie au Québec et au Canada, Pointe-à-Callière est un complexe muséal érigé sur une concentration de sites historiques et archéologiques d’envergure nationale qui permettent de retracer de grands pans de l’histoire de Montréal, du Québec et du Canada. Inauguré en 1992, à l’occasion du 350e anniversaire de la fondation de Montréal, Pointe-à-Callière a pour mission de faire aimer et connaître l’histoire de la métropole du Québec et de bâtir des liens avec les réseaux régionaux, nationaux et internationaux préoccupés d’archéologie, d’histoire et d’urbanité.

Le Musée est subventionné par la Ville de Montréal.

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home