LSM Newswire

Thursday, May 15, 2014

La Fondation Arte Musica présente : Carte blanche à Nicole Lizée Série Cordes et discorde


Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano
Quatuor Bozzini
Brigitte Poulin, piano
Paolo Kapunan, tables tournantes
Aiyun Huang, percussion et chef

Vendredi 23 mai, 21 h


Montréal, 13 mai 2014 – Pour le dernier concert de la série Cordes et discorde de la saison, la Fondation Arte Musica donne carte blanche à la compositrice canadienne Nicole Lizée, première récipiendaire du tout nouveau fonds pour la création musicale de la Fondation. Et effet, chaque année, une musique inspirée d’une œuvre visuelle de la collection du Musée des beaux-arts de Montréal sera créée à la salle Bourgie. De plus, on remettra à Mme Lizée le prestigieux Prix Jules-Léger 2013 de la nouvelle musique de chambre du Conseil des arts du Canada.

C’est l’œuvre Mirabilia, de Dominique Blain, qui a inspiré Nicole Lizée pour la pièce Phonographenlieder, qui sera présentée en première mondiale lors du concert. Mirabilia évoque le sort des œuvres qui ont été victimes du pillage ou de la destruction. Ces chefs-d'œuvre dérobés, disparus des collections publiques ou privées lors de guerres de conquête ou de religion, de séismes naturels, ou encore à cause de la cupidité des hommes, sont exposés tels des spectres lumineux, pour rappeler la fragile existence de l'œuvre d'art.

Pour voir et en apprendre plus sur l’oeuvre Mirabilia : https://www.mbam.qc.ca/mirabilia/fr/index.html

Cette carte blanche à Nicole Lizée explore donc les thèmes de la mémoire, de la recontextualisation, de la dé/reconstruction, de la citation, de la nostalgie et de l'hantologie (les spectres du passé). Avec ses explorations novatrices autour des tourne-disques qui mélangent le platinisme annoté avec l’instrumentation classique, le cycle de mélodies Phonographenlieder, interprété par la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau et Paolo Kapunan aux tables tournantes, explore le riche univers sonore et les couleurs originales issues de l’intégration du tourne-disque dans le contexte de la musique de concert.

Mettant en vedette de grandes pointures de la scène musicale contemporaine montréalaise, le concert présente également deux œuvres marquantes qui ont guidé la compositrice : Black Angels de George Crumb par le Quatuor Bozzini, une œuvre puissante inspirée de la guerre du Vietnam, et des extraits des Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus d’Olivier Messiaen, interprétés par la pianiste Brigitte Poulin.


PROGRAMME
Nicole LIZÉE                      Phonographenlieder  (création inspirée de Mirabilia de Dominique Blain)
George CRUMB              Black Angels, pour quatuor à cordes électrique
Olivier MESSIAEN         Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus, pour piano (extraits)


NICOLE LIZÉE
La compositrice Nicole Lizée, établie à Montréal, crée de la nouvelle musique inspirée de diverses influences, notamment les premiers vidéoclips de MTV, le platinisme, le glitch, la culture des raves, Hitchcock, Kubrick, et le psychédélisme des années 1960. Elle intègre le glitch produit par des technologies démodées et vieillies dans ses compositions et prestations en direct. Parmi les compositions de Nicole Lizée, on compte des oeuvres pour grands orchestres et platines combinées à des techniques de mixage entièrement transcrites et intégrées à un concert de musique, des combinaisons d’instruments assez inusités comme la console de jeu Atari 2600, l’omnichord, le stylophone, et des bandes de karaoké.

En 2001, Mme Lizée a obtenu une maîtrise en musique de l’Université McGill. Après quinze années de composition, sa liste d’œuvres commandées, qui compte plus de 40 titres, est variée et prestigieuse. Parmi ses commanditaires figurent le Kronos Quartet, les concerts Proms de la BBC, l’Orchestre métropolitain, la CBC, le Kaufman Center de New York, So Percussion, Eve Egoyan, le Gryphon Trio, ECM+, Soundstreams et la SMCQ.
Nicole Lizée a remporté en 2013 le prestigieux Prix Jules-Léger de la nouvelle musique de chambre du Conseil des arts du Canada. Elle est fellow de la Civitella Ranieri Foundation depuis 2010. Son œuvre maîtresse pour orchestre de chambre et platines, This Will Not Be Televised, a figuré parmi les dix œuvres retenues à l’International Rostrum of Composers de l’UNESCO en 2008. Son œuvre pour piano et glitch transcrit Hitchcock Études a été choisie par l’International Society for Contemporary Music pour être présentée aux 2014 World Music Days. Parmi les autres prix et nominations obtenus par Mme Lizée, mentionnons un Prix Opus (2013), deux Prix collégien de musique contemporaine (2012 et 2013) et le Prix Robert-Fleming (2002) en composition du Conseil des arts du Canada.



Billets :
Achat par téléphone du lundi au samedi, de 9 h à 17 h au 514-285-2000, option 4 ou 1-800-899-6873
ou en personne à la Billetterie du Musée des beaux-arts de Montréal

Billets en ligne, renseignements et programmation complète : www.sallebourgie.ca


La salle de concert Bourgie est située au 1339, rue Sherbrooke Ouest dans le pavillon d’art québécois et canadien Claire et Marc Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home