LSM Newswire

Wednesday, July 29, 2015

Recommandations en vue du budget fédéral 2016 : faire preuve de prudence et soutenir la croissance

Montréal, le 29 juillet 2015 – Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes du Canada, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain demande au gouvernement de faire preuve de prudence dans sa planification budgétaire et de créer un environnement propice pour que les entreprises canadiennes soient prêtes à saisir les occasions qui découleront de la reprise de l’économie mondiale.

Une approche prudente est de mise, surtout dans le contexte économique actuel

La conjoncture mondiale, la baisse des prix du pétrole et des investissements révèlent la nécessité d’adopter une approche prudente.

« Le gouvernement doit se doter d’une marge de manœuvre budgétaire de l’ordre de trois milliards de dollars et non d’un milliard de dollars par an jusqu’en 2017-2018 comme annoncé dans le dernier budget pour parer aux imprévus. Si cette réserve est non utilisée dans l’exercice budgétaire en cours, elle devrait servir à réduire notre endettement », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Une fiscalité plus compétitive pour stimuler l’investissement privé et soutenir les PME

La croissance économique du Canada et de la région métropolitaine de Montréal passe nécessairement par l’augmentation de l’investissement privé et un soutien efficace à nos PME.
« Il est essentiel d’abaisser le fardeau fiscal des entreprises et des contribuables une fois l’équilibre budgétaire atteint. Le gouvernement doit envisager une réduction généralisée de l’impôt sur le revenu des particuliers pour encourager le travail et un abaissement supplémentaire du taux d’imposition des revenus des sociétés pour stimuler l’investissement et la productivité », a affirmé Michel Leblanc.
« Nous réitérons notre demande de réinstaurer le crédit d’impôt fédéral pour les fonds de travailleurs. Ce crédit d’impôt est crucial pour le développement économique de la métropole. Il favorise la création et l’essor d’entreprises innovantes et soutient des dizaines de milliers d’emplois de qualité chaque année au sein de la métropole », a poursuivi Michel Leblanc.

Accélérer la mise en œuvre des investissements stratégiques en infrastructures

Les investissements dans les infrastructures publiques ont deux effets de levier sur l’économie. Ils stimulent l’économie à court terme et favorisent une croissance de la productivité à plus long terme.
« Le gouvernement doit devancer à 2016-2017 les investissements pour la stratégie nationale de transport en commun afin que cette dernière agisse comme une mesure de stimulation de l’économie en période de fragilité. Il doit également poursuivre la stratégie d’investissements dans les infrastructures économiques stratégiques, notamment pour le développement portuaire, maritime et aéroportuaire de la métropole », a jouté Michel Leblanc.

L’engagement pour le 375e anniversaire de Montréal se fait toujours attendre

La première métropole de l’histoire du Canada devrait bénéficier de legs fédéraux significatifs pour souligner le 150e anniversaire du pays.

« L’absence de l’engagement financier du gouvernement fédéral pour le 375e anniversaire de Montréal demeure inexplicable alors qu’il reste à peine deux ans pour concrétiser ce jalon important de l’histoire du Canada. Le gouvernement fédéral doit confirmer dans les meilleurs délais, et ce, bien avant le dépôt du prochain budget, sa participation financière aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal pour s’assurer que les fêtes soient un succès », a conclu Michel Leblanc.

En résumé, les recommandations prébudgétaires se déclinent comme suit :
  1. Doter le gouvernement du Canada d’une marge de manœuvre suffisante pour parer aux imprévus, tout en utilisant cette marge pour réduire l’endettement du pays si les conditions économiques devaient s’avérer favorables;
  2. Améliorer la compétitivité du régime fiscal, c’est-à-dire poursuivre la stratégie de réduction du fardeau fiscal des particuliers et des entreprises;
  3. Accélérer la mise en œuvre d’investissements importants dans les infrastructures économiques stratégiques.
Les recommandations prébudgétaires de la Chambre peuvent être consultées en cliquant ici.


À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.




Recommendations for the 2016 federal budget:
show restraint and support growth


Montréal, July 29, 2015 – As part of pre-budget consultations by the House of Commons Standing Committee on Finance, the Board of Trade of Metropolitan Montreal asks the government to show restraint in its budget planning and create an environment that enables Canadian businesses to be poised to seize the opportunities resulting from the global economic recovery.

Prudence is required, particularly given the current economic situation

The global economic situation and the drop in the price of oil and in investment are a call for prudence.

“To be able to face the unexpected, the government needs to give itself annual budgetary leeway in the order of $3 billion until 2017-2018 and not $1 billion as announced in the last budget,” said Michel Leblanc, President and CEO of the Board of Trade of Metropolitan Montreal. “If this reserve is untouched during the current budget exercise, it should be used to pay down the debt.”

More competitive taxation to stimulate private investment and support SMEs

The economic growth of Canada and Greater Montréal depends on an increase in private investment and effective support to SMEs.

“We need to reduce the corporate and personal tax burden once the budget is balanced,” Michel Leblanc said. “The government needs to plan for a generalized reduction in personal income tax to encourage work and an additional reduction in corporate tax rates to stimulate investment and productivity.”

“The Board of Trade reiterates its call to reinstate the federal tax credit for labour-sponsored funds,” Mr. Leblanc said. “This tax credit is crucial for the city’s economic development. It promotes the creation and growth of innovative companies and supports tens of thousands of skilled jobs every year within the city.”

Speed up the implementation of strategic investments in infrastructure

Investing in public infrastructure is leverage for the economy in two ways. It stimulates the economy in the short term, and it fosters an increase in productivity in the longer term.
“The government needs to back up its investments for the national transit strategy to as early as 2016-2017 so that the strategy can stimulate the economy when it is flagging,” Michel Leblanc added. “It also needs to pursue investments in strategic economic infrastructures, particularly for developing the city’s port and airport and for maritime development.”

Still awaiting a commitment on Montréal’s 375th anniversary 

The oldest city in Canada should receive a significant federal legacy to mark the country’s 150th anniversary.

“The lack of financial commitment from the federal government for the 375th anniversary of Montréal is perplexing given that this major milestone in the history of Canada is only two years away,” Michel Leblanc said. “The federal government needs to confirm its financial contribution to Montréal’s 375th anniversary celebrations as soon as possible — before the next budget is tabled — to ensure the festivities are a success.”

Briefly, the pre-budget recommendations are as follows:
  1. Create the financial leeway for the Government of Canada to deal with the unexpected, using that reserve to pay down the country’s debt if economic conditions turn out to be favourable.
  2. Increase the competitiveness of the tax regime, by pursuing the strategy to reduce the tax burden for individuals and companies.
  3. Accelerate major investments in economic and strategic infrastructures.
Consult the Board of Trade’s pre-budget recommendations here.


About the Board of Trade of Metropolitan Montreal
The Board of Trade of Metropolitan Montreal has over 7,000 members. Its mission is to be the voice of Montréal’s business community and to promote the city’s prosperity. It is involved in key areas of economic development, advocating a philosophy of action based on engagement, credibility, proactivity, collaboration and innovation. The Board of Trade also offers a range of specialized services to individuals and to business of all sizes to support them in their growth at home and abroad.

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home